Expositions passées
2014

Jean-Théobald Jacus
(né en 1924)

1462_Jean-Théobald_JACUS_New_York_Troisième_Avenue_1960_Cour_16-site.jpg
Du 2 décembre 2014 au 22 janvier 2015


A l'occasion des fêtes de fin d'année, la galerie Cour 16 vous invitait à venir découvrir des oeuvres de Jean Théobald Jacus, des années 50-60.

Jacus s'est attaché à peindre les paysages naturels et industriels avec une modernité de style servie par une technique picturale classique tout à fait remarquable.

Né en 1924 à Paris; élève des Beaux-Arts de Reims et de Paris puis professeur de dessin et de peinture à l'Académie des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Jacus est nommé Peintre de l'Air et de l'Espace en 1987. Il obtient de nombreux prix et distinctions.

"Le style de JACUS se passe d'étiquette, lui en infliger une serait une incongruité, même pour dire qu'il transcende, dépasse, projette la figuration dans une dimension qui ne peut appartenir, par sa richesse formelle et sa luxuriance chromatique, qu'à la dimension innombrable et illimitée du fantastique.*

* Serge Mathis.

VICTOR LAKS
(1924-2011)

932_Victor_LAKS_Floral_Organiser_1968-l-invitation.jpg
Du 10 octobre au 13 novembre 2014

Pour sa rentrée, la galerie Cour 16 présentait un ensemble d'oeuvres de Victor Laks - peintures et oeuvres sur papier - permettant d'appréhender et de comprendre une oeuvre à la fois lyrique et intuitive d'un artiste qui après une période figurative, "adhéra pleinement à l'aventure de l'Abstrait". *

L'œuvre de Victor Laks est traversée de périodes. D'abord figurative, elle s'oriente vers l'abstraction, évolution qu'il commente ainsi : "Peignant, je découvrais une peinture que je faisais mais qui, en même temps, d'elle-même se faisait… Il me fallait, dès lors déceler les voies et les ressorts d'une dynamique essentielle qui me dépassait". Cette nouvelle pratique de la peinture le conduit donc à apprivoiser les formes. Entre structures stables et mouvements, entre densité et "zones épargnées" (Victor Laks), entre peinture en tonalités grises, brunes parfois bleues puis radicalement noires et blanches naît un monde tout en tension.

A partir de 1968, la couleur revient et ses peintures, ses lavis, gestuels dans leur mouvement général, se présentent alors comme des proliférations végétales, réseaux de lignes noires s'entrelaçant indéfiniment jusqu' à occuper l'entier espace de la surface.

Sa manière est remarquablement personnelle et si l'on y trouve les traces de la peinture gestuelle, du dripping et même du street-art, son écriture évolue selon les périodes mais reste présente et immédiatement identifiable.

* in «Victor Laks», Gérard Xuriguera. Editions "Art Moderne", Paris.


 

Lucien Coutaud
(1904-1977)
Etudes pour Franz Kafka

Quartier Drouot - dessin au quartier drouot - salon du dessin - drouot - paris -lucien-coutaud-etudes-pour-franz-kafka-2014-cour16.jpg
Du 20 mars au 11 avril 2014


A l'occasion de la semaine du dessin 2014 au Quartier Drouot, la galerie Cour 16 présentait des dessins inédits de Lucien COUTAUD.

Figure marquante de la peinture française de l’immédiat après-guerre, Lucien COUTAUD, né en 1904, disparu en 1977, a connu le succès dès le début des années 30. Son œuvre toujours placé sous le signe du rêve, de l’étrange et de la poésie, élaboré en marge du surréalisme, conserve aujourd’hui encore son aura de mystère.

En janvier 1946, Félix LABISSE met en rapport Lucien Coutaud et les Editions Lumière de Bruxelles qui prévoyaient de publier trois récits de Franz Kafka : «La Métamorphose», «La Colonie pénitentiaire» et «Le Terrier».
Le projet n’aboutira pas faute d'obtention des droits.

C'est donc un ensemble inédit d'études à l'encre que Cour 16 présentait à l'occasion de cette semaine du dessin.

Avec le concours de :


○ l'association les petits frères des Pauvres, détentrice des droits - www.petitsfreres.asso.fr

○ l'association Lucien Coutaud, www.luciencoutaud.com


Lire la suite
 

SCULPTURES
PROJETS DE SCULPTEURS

sculptures-projets-de-sculpteurs-quartier-drouot-cour16(001).jpg
Du 5 juin au 12 juillet 2014

En ce début d'été 2014, Cour 16 avait choisi de présenter un choix de sculptures et d'œuvres graphiques de sculpteurs, parfois préparatoires à des sculptures, parfois indépendantes de toute idée de création en trois dimensions.

Parmi les œuvres présentées, des sculptures, des œuvres graphiques, esquisses, mais aussi collages de Willy Anthoons, Roger Desserprit, Guitou Knoop, Hans Richter, Isabelle Waldberg etc.

Etaient également présentées des sculptures par ou d'après :

Michael Brenner, Louis Cane, Chaouki Choukini, Sonia Ebling, Hansjörg Gisiger, Wu de Chun etc.